Défi Boire Local 2015 : le bilan

DBL - montage cover bilan(2015, septembre). De la Saint-Jean à la Fête du travail, j’ai mis le Québec en vedette dans mon verre en buvant exclusivement des boissons alcoolisées de chez-nous. Voici le bilan du Défi Boire local 2015!

L’objectif du Défi était de créer un contexte amusant pour approfondir l’exploration des boissons du Québec. Avec tout ce que j’ai goûté au fil de l’été, on peut dire mission accomplie!

Réjouissant constat

Les découvertes ont été nombreuses et réjouissantes! Un goût de revenez-y qui donne envie de continuer les découvertes d’ici. D’autant plus que, comme pour beaucoup d’autres choses, plus j’en découvre plus je réalise tout ce qu’il reste encore à explorer et à découvrir! (D’où ma réponse à la dernière question au bas du billet).

Comme je le disais au début du Défi, je buvais déjà à 95% local côté bières et cidres. Pour les vins, c’était plus varié : c’est par conséquent là ou j’ai eu le plus de belles surprises. Si bien que je deviens une voix de plus contre les préjugés qui perdurent parfois sur le vin québécois. Particulièrement contre les généralisations qui les mettent tous dans le même bateau (« les rouges québécois sont comme ci », « goûtent comme ça »…). Quelle que soit l’origine d’un vin, certains sont plus à notre goût que d’autres pour de multiples raisons : on n’aime pas forcément tous les rouges espagnols ni tous les blancs chiliens. C’est pareil pour les vins d’ici : ce n’est pas parce qu’on tombe sur un rouge du Québec qui correspond moins à nos goûts qu’on doit généraliser à l’ensemble des rouges d’ici! Osons la découverte, vive la diversité et à chacun ses préférences!

Puis, avant de déclarer qu’on n’aime pas les rouges québécois, avez-vous goûté ceux-ci?

DBL - montage rouge

Les coups de cœur

Je ne compte pas le nombre de fois que des gens m’ont dit avoir hâte de connaître mes coups de cœur à la fin du Défi. Voici donc cette section attendue! Évidemment, c’est subjectif à mes goûts et surtout relatif aux boissons goûtées et aux expériences vécues lors de mon passages dans les lieux de production. J’ai visité énormément de vignobles, microbrasseries et cidreries pour un seul été, mais je n’ai pas pu aller partout, et je suis loin d’avoir goûté à tout ce qui se fait de bon au Québec!

Vins & vignobles du Québec (en plus des rouges ci-dessus!) :

  • Fil d’Ariane (rosé) : Domaine des Météores. Mon rosé coup de cœur de l’été, rien de moins!
  • Riesling (blanc) : Côte d’Ardoise. Parce que ça m’a fait tellement plaisir de goûter un riesling québécois.
  • Vin de paille : Clos Saragnat. Pour le produit unique et délectable, ainsi que pour la philosophie inspirante sur l’agriculture des propriétaires.
  • Rouge réserve : Les Vallons de Wadleigh. Pour la beauté du site et siroter un verre en regardant le soleil se coucher sur le vignoble.

Mentions spéciale au Fourigole de la Roche des Brises que ma mère m’a fait découvrir, au blanc sec du Domaine de l’Ange gardien découvert sur la route vers Charlevoix, au Pinot noir ainsi qu’au Bin 33 du vignoble Carone récemment dégustés au Marché-Jean Talon, ainsi qu’au Chardonnay de Coteau Rougemont (qui a conclut mon défi le 7 septembre).

DBL - montage vins

Bières & microbrasseries du Québec

DBL - bières

Cidres & autres coups de cœur

  • Un cidre que j’ai adoré cet été est le Brut de Casa breton. Pétillant, sec, idéal à l’apéro!
  • Il n’y a rien comme un Cuvée du diable de Hydromels DesrochersD en fin de soirée. Imaginez au bord d’un feu de camps!
  • Suave à souhait, le vin de framboise fortifié Eolia du Domaine du Mont-Vézeau est réellement exquis, tout comme leur vin de fraises.
  • C’est un classique, mais j’adore la crème de cassis de Cassis Monna & filles.
  • Le Framboise de glace de Coteau Rougemont : mariage exquis du cidre de glace et de la framboise.
  • Le cidre de glace mousseux de Michel Jodoin, festif à souhait!
  • Le Sortilège, que j’ai fait en cocktail, suivant la suggestion que m’a fait le magazine Exquis crème. Ps: La version crème du Sortilège est un délice sur la crème glacée à la vanille!

Moments mémorables

Les trois «moments» se sont passés dans Chaudière-Appalaches. Est-ce que j’aurais un coup de cœur pour ce coin de pays?

  1. Aldred du Trou du diable au crépuscule sur le bord du Fleuve à Berthier-sur-mer.
  2. La Yakima de la microbrasserie Le Castor en fin d’après-midi avec une focaccia de la briocherie Aux Deux Briochés, un régal absolu savouré à la marina de Saint-Michel-de-Bellechasse.
  3. Une double belge de la microbrasserie de la Contrée de Bellechasse, sur la terrasse du Quai resto-pub (Saint-Michel-de-Bellechasse), devant un coucher de soleil à couper le souffle.

Montage, moments mémorables

La plus grande tentation

Il n’y a pas eu beaucoup de situation crève cœur où j’ai dû me priver. Quand je recevais chez moi, c’était simple d’offrir des boissons québécoises de ma dernière virée agrotouristique. Quand j’allais chez les gens, j’apportais ma bouteille. La seule fois où j’ai dû résister à une grande tentation, c’est lors d’un barbecue chez des amis qui revenaient d’un voyage viticole en Alsace… et qui avaient en tête d’ouvrir un super vin alsacien rapporté d’un vignoble qu’ils ont adoré! J’ai dû les supplier de me réinviter avec le après le 7 septembre!

2015.09.28_WeekEnd_Vignobles_Vignoble du marathonien - vin blancBons choix disponibles en SAQ

Mes proches savaient que je faisais le Défi Boire local cet été. Quand je recevais chez moi, famille et amis s’efforçaient de passer par la section « Québec » de la SAQ! Si bien que j’ai bu et apprécié les vins québécois suivants disponibles dans plusieurs succursales :

Évidemment, ce n’est qu’un aperçu, en date d’aujourd’hui (26 septembre 2016, dans l’outil de recherche sur le site de la SAQ, si on indique « vin » et « Québec », il y a 96 choix. Et c’est sans compter les cidres (180 produits d’ici!) Faites-vous conseiller parmi ceux disponible à votre succursale!

Photos partagées sur Instagram avec le #DefiBoirelocal

Plusieurs personnes se sont prêtées au jeu de partager leurs découvertes locales en utilisant le mot-clic #DéfiBoirelocal! C’était l’fun de voir passer vos photos et suggestions!

Le vignoble qui a le plus participé

C’est le vignoble Carone, dans Lanaudière, qui a publié plus d’une dizaine de photos identifiées #DefiBoirelocal, dont celles-ci!

Montage carone

Les vignobles que j’aurais voulu visiter…

…mais qui étaient fermés lors de mon passage, ou pour lesquels j’ai manqué de temps, il y a : Pigeon Hill, École du 3e rang, Négondos, le Domaine des 3 fûts et Domaine Bergeville, pour ne nommer que ceux-là!

Ils en ont parlé!

Outre les nombreux partage du #DefiBoireLocal sur les médias sociaux (Fb, Twitter, Instagram), certaines personnes ont écrit sur le Défi :

La prochaine étape

Le 3 octobre, je fais les vendanges! C’est au vignoble nordique Le Mas des Patriotes, que j’ai découvert cet été et sur lequel j’ai écrit ici.

Mise à jour : voici quelques photos!

Un Défi Boire local en 2016?

Ça me tente! 🙂

DBL - vignoble

À lire aussi : mon texte 5 boissons à goûter chez 5 producteurs à visiter, sur Terroir et Saveurs!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Julie Aubé

Prenez le champ avec moi pour rencontrer des producteurs et artisans passionnés, découvrir des saveurs extraordinaires et vous délier les jambes en parcourant les territoires gourmands du Québec et d’ailleurs!
En savoir plus
 

Écrire un commentaire