Un petit goût de Témiscamingue

(2017, septembre). Chaque année depuis 16 ans, la mi-août est un moment spécial à Ville-Marie, au Témiscamingue. C’est le moment du grand rassemblement de la Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien (ATNEO)! Un événement d’envergure, le seul du secteur consacré uniquement à l’agrotransformation, mentionne la présidente du comité organisateur Line Descoteaux. « Ça me tient à cœur parce que ça fait vivre des familles, ça fait vivre la région!« , a-t-elle dit lors de l’ouverture officielle de l’événement qui s’est déroulé cette année du 18 au 20 août.

La Foire édition 2017 a été plus gourmande que jamais : non seulement y a-t-il eu un nombre record d’exposants (pas moins de 45 provenant de part et d’autre du grand Lac Témiscamingue), mais chacun d’eux devait proposer minimalement une bouchée préparée à base de ses produits.

J’ai eu la chance d’être invitée par la Foire gourmande de l’ATNEO pour rencontrer ces producteurs et artisans que je n’ai pas souvent la chance de visiter (Ville-Marie est à environ 8 heures de route de Montréal!). Voici quelques savoureuses découvertes de l’Abitibi et du Témiscamingue qui vous donneront sans doute envie de mettre cette destination au menu l’été prochain, à la mi-août, tout en gardant en tête que plusieurs des entreprises sont ouvertes à l’année (avec un horaire fixe ou sur réservation).

1. Le Fromage au Village

Cette fromagerie de Lorrainville s’approvisionne en lait de ses voisins agriculteurs pour fabriquer des fromages frais (comme le fromage en grains) ainsi que des fromages fins, dont le célèbre Cru du Clocher, un des rares fromages de lait cru du Québec. Il s’agit d’un cheddar qui « goûte comme dans le temps » au dire des clients de la famille Lessard-Barrette. Puisque ce fromage perpétue la tradition des cheddars de lait cru de village, il est inscrit à l’arche du goût de la fondation Slow food pour la biodiversité. Durant mon séjour au Témiscamingue, je l’ai savouré nature, mais aussi en grilled cheese, en croquettes, et dans la délicieuse tarte pomme et Cru du Clocher en dégustation à la Foire gourmande. Le comptoir de vente est ouvert à l’année.

Le Fromage au Village. Lorrainville (Témiscamingue).

2. Nordvie

Chez Nordvie, on cultive des fraises en voie de certification biologique, qui sont ensuite déclinées en délicieuses barbotines et boisson alcoolisées! Outre les visites à la ferme pour l’autocueillette et l’achat de fraises fraîches en saison, découvrez la gamme d’apéritifs et de mistelles de fraise et de rhubarbe. Goûtez aussi aux Guizous, les jus pétillants baptisés en l’honneur des habitants de Saint-Bruno-de-Guigues qu’on surnomme ainsi. Le site Internet de Nordvie compte plusieurs recettes de cocktails et autres délices à base de fraises ou de leurs boissons pour s’inspirer!

Nordvie. Saint-Bruno-de-Guigues (Témiscamingue).

3. L’Eden rouge

L’Eden rouge est à la fois une ferme maraîchère et une table champêtre. L’entreprise avait bien sûr un kiosque à la Foire gourmande où elle servait de succulents nachos, mais comme je suis aussi allée manger à la ferme, laissez-moi vous donner le goût d’y aller à votre tour! D’abord, les lieux sont fort accueillants avec un décor agrémenté de photos d’époque de la ferme et de grandes fenêtres qui donnent sur le boisé et le jardin. Il y a aussi une terrasse lorsque le temps permet de manger à l’extérieur. Au menu, la chef Angèle-Ann Guimond sert une cuisine savoureuse et ensoleillée qui met en valeur les spécialités de la ferme (tomates, laitues, concombres, framboises, cerises et j’en passe), ainsi que les produits de la région (ex.: Fromage au Village, érablière Tem-Sucre, le miel d’Abitémis, etc.). J’avais même l’embarras du choix côté boissons en plein Défi boire local! Mon cocktail de gin du Québec aux fines herbes et aux concombres de la ferme était rafraîchissant à souhait! Avec un menu qui évolue au fil des récoltes et des saisons, j’aurai grand plaisir à y repasser la prochaine fois que je viendrai dans le secteur.

L’Eden rouge compte aussi un kiosque pour se procurer les produits frais et transformés (ex.: salsa, relish…). Il est également possible de faire une visite de la ferme pour mieux connaître les lieux et les cultures avant de se mettre à table!

L’Eden rouge. Saint-Bruno-de-Guigues (Témiscamingue).

4. Vers Forêt

Plantes sauvages et autres produits comestibles de la forêt, cueillis à la main dans le respect de l’environnement, sont les vedettes de cette entreprise créée en 2009 au Témiscamingue. Dur de résister à leurs saveurs identitaires au territoire, qu’il s’agisse des gelées de sapin, des cœurs de quenouille ou encore du thé des bois!

Vers Forêt. Notre-Dame-du-Nord (Témiscamingue).

5. Capteur de saveurs

À l’image d’un capteur de rêve qui filtre les mauvais rêves, la nouvelle entreprise Capteur de saveurs, de Magali Aumond, se donne comme mission de saisir les meilleures saveurs du territoire de l’Abitibi-Témiscamingue! Les recettes de ses produits ont été mises au point à base de bières, fromages et produits sauvages de la région. Résultat: des petits pots de gelée de bière, de gelée de chaga au miel et de mousse de chèvre à l’érable… pour l’instant! Gageons que ce n’est qu’un délicieux début!

Capteur de saveurs. Saint-Bruno-de-Guigues (Témiscamingue).

6. Domaine Desduc

Un vignoble au Témiscamingue? Absolument, et avec un microclimat comparable à celui de l’Île d’Orléans, explique Richard Dessureault, propriétaire avec sa conjointe Claire Bolduc. La grande masse d’eau du Lac Témiscamingue contribue à repousser les gels printaniers, sans parler du sol bien drainé et de l’inclinaison avantageuse du terrain. Durant la Foire gourmande, on pouvait déguster les vins et les savourer sous forme de sangria! On peut aussi passer découvrir les lieux et les vins blanc, rosé, rouge et apéritif au vignoble à l’année sur réservation.

Domaine Desduc. Duhamel-Ouest (Témiscamingue).

7. Les Sirops D.G. Christine Dakuyo

J’ai souvent dégusté différentes couleurs de sirops d’érable pour en percevoir et en apprécier les arômes distincts, mais je n’avais encore jamais fait une telle dégustation pour le sirop de bouleau. Quelle belle expérience que de constater les différences de goût entre le sirop léger de début de saison, le médium et le corsé, passant du mielleux aux goûts graduellement de plus en plus marqués de caramel, mélasse, voire de balsamique. Bien sûr, je suis repartie avec une bouteille (le medium) pour m’amuser en cuisine! Un produit à découvrir.

Les Sirops D.G. Christine Dakuyo. Macamic (Abitibi).

8. Microbrasserie Le Prospecteur

Les saveurs sauvages de la Milkshake IPA au mélilot et de la Saison du myrique m’ont attirée. En plus de ses bières régulières, la Microbrasserie Le Prospecteur de Val d’Or crée ces cuvées saisonnières ainsi que des bières vieillies, au grand plaisir des amateurs! Lorsque vous visitez la microbasserie à Val d’Or, il est également possible de se régaler d’un menu dans lequel la bière trouve naturellement sa place auprès d’autres produits régionaux.

Microbrasserie Le Prospecteur. Val d’Or (Abitibi).

9. Les Chocolats Martine

Une petite note sucrée pour finir? Les Chocolats Martine, une institution de Ville-Marie (d’ailleurs située à deux pas du site de la Foire gourmande), est l’endroit tout indiqué pour vous procurer des tablettes de chocolat ou une boîte de pralines aux saveurs variées. Il y en a entre autres une au Frasil, la mistelle de fraises de Nordvie (ci-dessus). L’entreprise propose aussi des gâteaux et des pâtisseries (dont certaines inspirées de produits régionaux), ainsi qu’un coin épicerie fine et accessoires de table et de cuisine. Si la fabrication des chocolats vous intéresse, surveillez les heures de visites et suivez le guide jusque dans la salle de confection!

Les Chocolats Martine. Ville-Marie (Témiscamingue).

À noter qu’en une soirée à la Foire gourmande, je me suis concentrée uniquement (ou presque… les tartelettes au bison de Bison du Nord du nord-est ontarien étaient succulentes) sur les saveurs de l’Abitibi et du Témiscamingue et que, malgré tout, j’ai manqué de temps pour découvrir tout le monde, dont la Bergerie Bêê Oui et le Verger des Tourterelles. Avant le début de la Foire, je suis aussi arrêtée pour des bleuets frais à la bleuetière du Montreuil sur la route entre Rouyn-Noranda et Ville-Marie, j’ai visité le marché public de Ville-Marie, acheté du pain à La Faluche (Ville-Marie) et lunché au restaurant de La Bannik avec vue sur le Lac Témiscamingue (qui propose entre autres une soupe à l’oignon au Cru du Clocher, des sandwichs avec le pain de La Faluche et une poutine avec le fromage en grains de Fromage au Village).

La suite lors d’une prochaine escapade!

Merci à l’organisation de la Foire gourmande ATNEO pour l’invitation à découvrir cet événement. Le texte respecte la politique éditoriale de JulieAube.com.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Julie Aubé

Prenez le champ avec moi pour rencontrer des producteurs et artisans passionnés, découvrir des saveurs extraordinaires et vous délier les jambes en parcourant les territoires gourmands du Québec et d’ailleurs!
En savoir plus
 

Écrire un commentaire