Voyage gourmand à Rio de Janeiro

RIO(2016, juillet). On la surnomme la Cidade Maravilhosa. Rio de Janeiro est effectivement une cité qui émerveille avec ses longues plages dorées attenantes au centre de la ville, son relief de montagnes escarpées, ses forêts urbaines, sa mixité sociale, sa musique, ses couleurs et son ambiance tropicale. Ville cosmopolite, on y découvre une cuisine métissée et on savoure des spécialités des quatre coins du Brésil. Petit guide gourmand combinant adresses incontournables, repères de Cariocas et spécialités à ne pas manquer.

Matins et pauses-café

Le café chez Armazém do Café

Le Brésil est un grand pays producteur de café, et pourtant, il faut chercher pour trouver de petites boutiques qui mettent les cafés fins du pays à l’honneur. C’est la mission que s’est donnée Armazém do Café en 1997. On y trouve des cafés de grande qualité, en grains ou à déguster sur place, sélectionnés auprès de producteurs de différentes régions brésiliennes, dont certains sont biologiques.

Armazém do Café. Plusieurs adresses dans Ipanema, Copacabana, Centro et Barra da Tijuca.

Armazem

La pause-café chez Cafecito

Du côté du charmant quartier historique Santa Teresa, c’est vers Cafecito qu’on se dirige pour savourer un bon café. L’endroit est inspirant avec sa terrasse où trône un bel arbre mature entre les tables de bois. On y accède par un escalier, puisque l’endroit est situé au-dessus d’un mur de pierres. Le café est excellent, et on peut l’accompagner d’une pâtisserie ou d’un lunch léger. Savoureuse pause ombragée, pour relaxer et s’imprégner de l’ambiance du quartier en regardant les gens se balader. À certaines heures de la journée, doux parfum de paõ de queijo en prime! (Voir adresse suivante).

Cafecito. 121 rua Paschoal Carlos Magno, Santa Teresa.

cafecito

Le paõ de queijo de Cultivar Brasil

On ne quitte pas Santa Teresa avant d’avoir goûté le paõ de queijo de Cultivar Brasil, en face de Cafecito. Je raffole de ces petits pains de manioc et de fromage, une spécialité de la région du Minas Gerais. On en trouve un peu partout (il y a même une chaîne brésilienne spécialisée dans les paes de queijo), mais il est plus difficile d’en trouver qui soient réellement excellents. Chez Cultivar Brasil, ils sont faits maison à partir d’ingrédients biologiques. On les accompagne d’un café, d’un jus frais ou d’un açaï. Vous n’en trouverez pas d’aussi bons de si tôt. À moins d’aller bruncher chez Da Casa da Tata (adresse suivante).

Cultivar Brasil. 124 rua Paschoal Carlos Magno, Santa Teresa.

pao de queijo

À goûter lors d’un séjour à Rio : le paõ de queijo.

Les brunchs de Da Casa da Tata

Voici une adresse où je vais retourner à chaque passage à Rio! À l’écart des quartiers les plus visités, c’est sur une rue résidentielle que se cache Da Casa da Tata, dans le quartier Gávea. À peine arrivés, on succombe aux parfums des gâteaux maison. Une fois attablés dans la petite salle à manger animée, nous nous sommes régalés de gâteaux de maïs et de coco, de conjica (gruau de maïs entier cuit dans le lait et sucré), de paes de queijo maison, de petits pains avec fromage et confitures, le tout accompagné de café et de jus frais. Succulent!

Da Casa da Tata. 89 rua Professor Manoel Ferreira, Gávea.

da casa da tata

Les déjeuners chez Emporio Jardim

Voici une adresse à retenir pour précéder ou conclure une visite matinale au Lagoa ou au Jardin botanique de Rio. Chez Emporio Jardim, on s’installe dans l’accueillante salle à manger aux tables de bois et aux banquettes remplies de coussins colorés pour petit déjeuner à la française (viennoiseries, brioches, tartines de pain maison et confiture…) ou faire des choix plus typiquement brésiliens en optant, par exemple, pour un bolo de milho, un tapioca, des bananes rôties à la cannelle ou en accompagnant le pain maison de requeijão fait sur place (une sorte de fromage frais à tartiner). Du paõ de queijo est proposé, mais il est au gruyère et s’approche plus d’une gougère que de la recette traditionnelle brésilienne (c’est délicieux, mais il ne faut pas penser avoir goûté le vrai paõ de queijo). L’adresse est aussi populaire pour le lunch.

Emporio Jardim. 51 rua Visconde da Graça, Jardim Botânico.

emporio2

L’açaï de Amazônia Soul

La baie d’açaï est le fruit d’un palmier d’Amazonie qui est typiquement servi broyé, sucré et bien froid. Le résultat est à mi-chemin entre le smoothie et le sorbet, d’une couleur pourpre vibrante (et salissante, faites gaffe!). Ça bourre, ça tache les dents… mais c’est délicieux! Difficile d’y résister une fois qu’on y a pris goût! On peut en trouver pratiquement partout : ils sont servis dans des verres pour emporter dans les bars à jus ou dans des bols dans certaines cantines où on peut les garnir de fruits et de granola. C’est le cas entre autres chez Amazônia Soul, à Ipanema. Un régal.

Amazônia Soul. 37 rua Teixeira de Melo, Ipanema.

acai

mercado vf

Les tapiocas et les pasteis au Feira da Glória

Les gourmands apprécient généralement la visite des marchés locaux lors de leurs voyages.

Le dimanche matin, il n’y a rien comme une balade au Feira da Glória, un festival pour les sens qui ne savent plus où donner de la tête face à l’abondance de couleurs, de fraîcheur et de bouffe de rue typique des marchés.

Parmi ces spécialités de marché à essayer absolument, il y a les tapiocas, une sorte de crêpe de manioc aux garnitures salées (poulet, bœuf, fromage, fruits de mer…), sucrées (coco, banane, cannelle, doce de leite…) ou sucrées-salées (comme la fromage-coco).

Pour déguster votre tapioca, rendez-vous au cœur du marché, au kiosque de Point da Tapioca.

tapioca

Tapioca banane-cannelle à gauche et coco-fromage à droite.

Un autre classique de la bouffe de marché, c’est le pastel. Il s’agit d’une sorte de chausson rectangulaire frit et garni à son choix (fromage, viande, crevettes, légumes…). Le salé-croustillant des pasteis fait bon ménage avec un caldo de cana, un jus de canne à sucre pressée sur place. Délicieux avec un quartier de citron!

pastel

Pastel et cannes à sucre prêtes à être pressées en caldo de cana.

Vous l’aurez compris, mieux vaut ne pas trop déjeuner avant d’aller au marché, question de se garder de la place pour tout ce qu’il y a à savourer! Puis, pour digérer ensuite, les célèbres escaliers de Selarón sont à deux pas.

Feira da Gloria. Dimanche matin, Av. Augusto Severo.

colombo montage

Pâtisseries traditionnelles de la célèbre Confeitaria Colombo.

Les pâtisseries de la Confeitaria Colombo

Fondée au cœur de Rio en 1894, cette splendide pâtisserie a conservé son cachet de la Belle Époque et fait maintenant partie du patrimoine culturel et culinaire de la ville. On s’y arrête pour une agréable pause gourmande jumelée à un voyage dans le Rio de la fin du XIXe. Les touristes sont nombreux, ce qui est facile à comprendre vu le cadre grandiose et la qualité des pâtisseries. Ne manquez pas de goûter au quimdim (une sorte de flan au coco), aux tartelettes au fruit de la passion et au brigadeiro (la gâterie classique brésilienne qui plaira aux amateurs de chocolat).

Si, avant de vous plonger dans les pâtisseries, vous êtes dus pour un peu de salé, la Confeitaria Colombo offre aussi un menu de salades, sandwichs et grignotines comme des empadinhas et des coxinhas (croquettes en forme de goutte de pluie garnies de volaille).

Au grand bonheur des gourmands, la Confeitaria Colombo a ouvert une deuxième adresse ayant la plus belle vue qui soit! La Confeitaria do Forte est située au Forte de Copacabana. Même délicieux menu, ici avec vue sur la mer et le Pão de Açúcar. J’y suis littéralement restée des heures!

colonbo sale

Colombo - forte vf verticale

Confeitaria Colombo. 32 rua Gonçalves Dias, Centro.
Colombo do Forte. Forte de Copacabana.

Lunchs, apéros et repas du soir

La bière bem gelada dans des bars mythiques

Bar Jobi. Bar historique du quartier Leblon où se pressent les Cariocas à la sortie du travail, mélangés aux visiteurs qui apprécient le cadre classique du bar. Quand il n’y a plus de place à l’intérieur, il se crée immanquablement un rassemblement autour du Jobi. On y boit de bières en fût que les serveurs nous remplacent machinalement aussitôt qu’il n’en reste qu’une gorgée. À chaque nouvelle bière, une marque sur le napperon. Quand vient le temps de quitter, le serveur compte le nombre de marques pour nous facturer. Un creux? Goûtez la soupe de feijão, délicieuse et très typique. Et paraît-il que c’est une bonne adresse pour commander une picanha (bœuf) au beurre fondu.

Bar Jobi. 1166 Avenida Ataufo de Paiva, Leblon.

Jobi

Garota de Ipanema. C’est dans ce bar (devenu une chaîne de quelques bars) qu’est née la célèbre chanson A Garota de Ipanema de Tom Jobim et Vinícius de Moraes. Le bar saura plaire aux mélomanes puisque la décoration compte des photos d’époque, des partitions et autres objets qui rappellent la période où la très célèbre chanson a été composée par les non moins célèbres musiciens brésiliens. Intéressant pour une bière bem gelada en passant dans le coin!

Garota de Ipanema. 49 rua Vinícius de Moraes, Ipanema.

garota

Le poisson aux bananes de Zazá bistrô tropical

Pratiquement en diagonale avec le Garota de Ipanema, le Zazá Bistrô Tropical est une adresse de choix pour un régal à saveur exotique. On débute le festin par un cocktail, la carte en propose toute une liste qui mettent à l’honneur différents fruits et plusieurs cachaças. J’ai goûté le cocktail de caju (fruit de la noix de cajou), un délice, accompagné de croustilles de racines. En plats, on s’est régalés de poulpe grillé et de namorado (poisson blanc) servi avec une purée de bananes aux épices et du palmier rôti. Le festin s’est conclu avec une dégustation de desserts à partager, parmi lesquels les bananes brûlées (à la manière d’une crème brûlée) ont remporté la palme. Ici, on prend le repas en terrasse ou à l’intérieur, au premier plancher (tables traditionnelles) ou à l’étage (tables basses et coussins).

Zazá bistrô tropical. 40 rua Joana Angélica, Ipanema.

zaza

La feijoada traditionnelle du Bar do Mineiro

Un séjour à Rio sans feijoada? Impensable. Du moins, pour moi, car je raffole de ce plat traditionnel à base de haricots noirs et de viande de porc. Il n’est pas trop difficile de trouver une feijoada au menu des restaurants cariocas, bien qu’elle le soit parfois uniquement à certains moments précis (comme les midis des fins de semaines). Tant qu’à déguster ce plat traditionnel aussi bien le faire dans un cadre tout aussi traditionnel! Et à cet égard, le Bar do Mineiro, dans Santa Teresa, est un choix tout indiqué. Planchers carrelés, photos d’époque et marmites au mur, chaises d’osier, ambiance joyeuse et feijoada délicieuse! Pas étonnant que la place soit souvent pleine. Ce n’est pas un problème : on attend sa place dans la rue, avec une bière et un apéro de succulents mini-pasteis de feijão! À noter que le Bar do Mineiro est sur le même tronçon de rue que Cafecito et Cultivar Brasil (voir plus haut), c’est l’occasion de faire d’une pierre trois coups.

Bar do Mineiro. 99 rua Paschoal Carlos Magno, Santa Teresa.

Bar do mineiro

Une feijoada végé au Cobal do humaitá

Vous aimeriez goûter une feijoada en végétarienne? Il y a bien sûr ma recette que je fais et refais depuis mon premier voyage au Brésil. On peut aussi en trouver à certains endroits à Rio, comme chez Rio vegetariano, au Cobal do Humaitá. Elle était savoureuse, la viande ayant été remplacée par du tofu et quelques champignons. Accompagnez le tout d’un rafraîchissant jus frais à l’ananas et à la menthe!

Cobal do Humaitá est une sorte de marché couvert où se côtoient des vendeurs de produits frais, des restaurants, des épiceries fines et des boutiques gourmandes. C’est, entre autres, un excellent endroit pour faire le plein de bières de microbrasseries brésiliennes.

Cobal do Humaitá. 446-448 rua Voluntários da Pátria, Humaitá.

rio vege

Bar Urca_vf

Fruits de mer et fritures de fruits de mer, devant la mer!

L’apéro gourmand en bord de baie du Bar Urca

Au Bar Urca, situé littéralement au pied du Pão de Açúcar, le classique est de commander des bières et une sélection de petiscos (petites fritures salées), puis d’aller déguster le tout l’autre côté de la rue, sur le bord de la baie. L’ambiance est amicale et la vue y est réellement magnifique. Idéal pour un apéro à la bonne franquette ou une soirée gourmande entre amis. Parmi les petitscos, on ne manque pas de goûter à la caquinha de siri, de la chair de crabe assaisonnée et servie dans la coquille. C’est délicieux! On peut aussi déguster des pasteis, des empadinhas et différentes autres variations sur le thème de la croquette et de la friture. Le genre de chose qui accompagne à merveille les bières froides!

Bar Urca. 205 rua Cândido Gaffrée, Urca.

La terrasse panoramique du Bar da Laje

Parlant d’adresse gourmande avec vue, le Bar da Laje, juché tout en haut de la favela Vidigal, offre une vue panoramique complètement incroyable sur Rio et sur la mer. J’y suis montée juste pour prendre un verre et avec cette vue, le spectacle en valait amplement le détour! Une table près de la nôtre a commandé une feijoada qui avait l’air bien savoureuse. À retenir pour une prochaine fois, questions de faire durer le spectacle le temps de tout un repas.

Bar da Laje. 8 rua Armando Almeida Lima, Vidigal.

Bar da laje

Les cantines du marché aux poissons de Niterói

Il est possible de prendre un traversier dans le port de Rio pour traverser la baie de Guanabara et se rendre en face, dans la ville de Niterói. À quelques minutes à pieds du traversier se trouver le marché San Pedro de Niterói, un des grands marchés de poissons de Rio. Si le tour du marché se fait relativement rapidement, on monte ensuite au deuxième étage où plusieurs cantines et restaurants apprêtent les poissons et fruits de mer tout frais du marché! Un marchand m’avait recommandé de ne pas manquer les pasteis de camarões (feuilletés de crevettes) et effectivement, je n’ai pas été déçue. J’ai aussi goûté une casquinha de siri, qui était toutefois moins bonne que celle du Bar Urca (ci-dessus). Les sardines grillées étaient un brin salé, mais avec la lime, l’oignon et une petite bière, le match est idéal.

Mercado do Peixe São Pedro. 55 Av. Visconde do Rio Branco, Niterói.

Niteroi

Pour un aperçu plus détaillé du marché de Niteroi, consultez ce billet.

N’hésitez pas à enrichir cet article avec vos trouvailles gourmandes dans les commentaires!
Boa viagem!

Un grand merci à Émilie Beaulieu-Guérette, grande voyageuse et amoureuse du Brésil. Elle y  séjourne régulièrement et ses recommandations m’ont mises sur plusieurs bonnes pistes gourmandes. Merci Émilie!

Rio de janeiro!-2

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Julie Aubé

Prenez le champ avec moi pour rencontrer des producteurs et artisans passionnés, découvrir des saveurs extraordinaires et vous délier les jambes en parcourant les territoires gourmands du Québec et d’ailleurs!
En savoir plus
1Comment

Écrire un commentaire