Savourer Sapa

savourersapa-vignettevf(2016, décembre). Les rizières en terrasse de Sapa et des alentours sont une réelle merveille. Ils attirent chaque années des centaines de milliers de visiteurs venus faire de la randonnée à travers montagnes et vallées, en traversant les villages des minorités ethniques qui peuplent la région. Voici quelques informations pour vous ouvrir l’appétit sur ce fabuleux coin du Vietnam, situé au nord-ouest du pays dans la province de Lào Cai, à la frontière avec la Chine.

Les fabuleuses rizières en terrasse

Certains diront que le trekking dans les rizières est une activité sportive. Pour moi, c’est une activité agroalimentaire! C’est non seulement magnifique, mais absolument fascinant de voir comment les paysans ont réussi à multiplier les surfaces cultivables en créant ces terrasses horizontales à flan de montagne. Dans ce secteur montagneux où les surfaces planes n’existent à peu près pas, la création de ces terrasses en gradins génère plusieurs petits champs propices à la culture du riz. Ces terrasses permettent aussi de faciliter l’infiltration de l’eau de ruissellement dans le sol, et elles ont un effet favorable contre l’érosion.

riziere-16-_vf

rizieres-1_vfLors d’une balade dans les rizières, quand on croise les villages de minorités ethniques, on verra aussi plusieurs parcelles cultivées en légumes verts, dont les Vietnamiens raffolent et qu’ils apprêtent à toutes les sauces. On croise également beaucoup de vie : des buffles qui servent au travail des champs et qui mangent ce qu’ils y trouvent, des poules, des canards, des oies et des petits cochons noirs de montagne.

oies_vf
rizieres-11_vfanimaux-montage_vfLes petits cochons noirs de montagne

Quand j’ai vu mon premier petit cochon noir de montagne, j’étais vraiment contente qu’il s’approche autant et de pouvoir le prendre en photo sous tous ses angles! C’est en poursuivant la balade que j’ai réalisé qu’ils sont littéralement partout! Pas la peine de s’énerver au premier petit cochon rencontré, on en croisera sans doute des dizaines d’autres au fil de ses randonnées. Ces petits cochons sauvages vivent en liberté dans les villages, les montagnes et les rizières, fouinant et mangeant racines, insectes et tout ce qu’ils trouvent. Ils sont habitués à la présence des humains, si bien qu’ils s’approchent de nous sans crainte. Et ils sont délicieux!

cochon-noir_vf
cochons-montage-x3_vf

Lon rung

Évidemment, ces petits cochons noirs de montagne sont consommés par les habitants, tout comme les buffles, les canards et les poulets. J’avais hâte d’y goûter et je n’ai pas été déçue de mon porc de montagne grillé (lon rong) aux oignons, à la citronnelle et au cinq épices, servi sur une pierre chaude, avec du riz. Un régal. Après une journée de randonnée agroalimentaire, j’en n’ai pas laissé un morceau.

plat-cochon_vf

Restaurant Little Sapa

Dans une ville aussi touristique que Sapa, les rues principales sont un enchaînement d’hôtels, de boutiques d’artisanat et de restaurants qui servent pour la plupart un mélange de cuisine occidentale et vietnamienne, à des prix un peu plus élevés que la moyenne vietnamienne. On est sur un site touristique, c’est le jeu! Sur la rue principale, le restaurant Little Sapa (18 Cau May) se distingue en ne servant que de la cuisine vietnamienne, avec plusieurs spécialités régionales. C’est là que j’ai mangé le succulent lon rung (ci-dessus). Ce que je voyais passer dans les assiettes des voisins de table avait l’air tout aussi délicieux.

À noter qu’on trouve à Sapa le street food vietnamien habituel à prix « normal » dès qu’on sort de la rue principale. Au retour de randonnées, quand le temps frais de la soirée s’installe, rien de plus réconfortant qu’une pho ga fumante (soupe de nouilles de riz au poulet).

pho-ga_vf

Les soupes de maïs et de citrouille

Deux autres soupes qu’on trouve très facilement et qui font changement des soupes pho, ce sont les potages de citrouille ou de maïs (ci-bas), avec ou sans poulet. Ces deux légumes cultivés et consommés dans le secteur font partie de plusieurs recettes, mais les soupes sont ce qu’on trouvera le plus aisément dans les restaurants.

mais-2_vf

Brochettes de viande et de légumes

Un autre type de street food très répandu à Sapa est composé de brochettes variées : on fait son choix parmi celles qui sont proposées à plusieurs endroits à travers la ville, et on nous les cuit à la minute sur un grill. Parmi les plus courantes figurent les légumes (verdures ou champignons) enrobés de viande. Quelques brochettes grillées peuvent composer un petit repas léger et différent. (Et oui, vous avez bien vu, derrière les brochettes, il y a aussi des pattes de poulet, une gourmandise dont raffolent la majorité des Vietnamiens).

brochettes_vf

Visite au marché

Visiter le marché local est un incontournable partout où je passe. Celui de Sapa est divisé en deux parties : une section pour l’artisanat et une autre pour l’alimentation. On y voit les poissons, les viandes, les fruits et légumes frais et séchés. Parmi les ingrédients typiques figure un champignon séché qui est utilisé dans les sauces et les soupes. Il y a aussi plusieurs types de viandes séchées (une sorte de jerk local qui est parfois de buffle, de cheval, de porc ou autre). Un aliment qui était d’abord et avant tout une façon de conserver la viande, qui devient aujourd’hui un intéressant pour les randonneurs qui partent pour de longs treks.

marche-sapa-_v2_vf

Cours de cuisine Hmong

Vous avez les jambes fatiguées entre deux jours de randonnées? L’activité parfaite est de suivre un cours de cuisine avec un chef Hmong (une des minorités ethniques autour de Sapa). Malheureusement, je n’ai pas pu suivre ce cours puisqu’il ne se donnait pas la journée que j’avais de libre avant mon départ, mais j’ai pris toutes les infos! Le cours coûte 29$ US et débute par une visite au marché accompagnée du chef, durant laquelle des courses sont faites pour le cours. On retourne ensuite au restaurant (The Hill Station) pour cuisiner cinq plats locaux : du buffle fumé avec des légumes marinés, un tofu maison servi de deux différentes façons, du poulet au gingembre sauvage, de la truite enrobée dans une feuille de bananier et cuite au charbon, puis finalement du boudin noir aux arachides. Tous ces plats sont dégustés après le cours, accompagnés de vins locaux (de riz). Vous comprenez pourquoi je suis si déçue de l’avoir manqué! S’il vous intéresse, commencez votre séjour par aller vous informer sur les horaires au restaurant, ou mieux encore, réservez en ligne à l’avance. Pour ma part, ce sera pour la prochaine fois (j’aimerais, un jour, retourner à Sapa pendant la récolte du riz, quand les champs sont dorés, vers la fin septembre, début octobre). Enfin, si vous n’avez pas le temps pour le cours, la plupart des plats sont disponibles à la carte du restaurant.

Les cafés avec vue de la rue Fansipan

La rue Fansipan est celle qui descend vers le village de CatCat. En route, plusieurs cafés offrent des vues époustouflantes. Ce ne sont pas des endroits où j’ai mangé, mais où je m’arrêtais pour la pause-café/thé/bière avec vue. Et quelle vue! (Le milkshake au café, en bas à gauche du montage photos, vient de Cafe in the Clouds, 60 Fansipan).

montage-cafes-v2_vf

Banh mi pour la route

Sur la même rue Fansipan, il y a un tout petit commerce qui se spécialise dans les banh mi. On peut les demander pour emporter, question d’aller les manger avec vue sur les rizières un peu plus loin. On peut choisir la protéine principale et ses condiments, ou demander au chef de les choisir pour nous selon son inspiration! Pour ceux que le trekking ouvre l’appétit de façon monstre, on offre ici des formats XXL. (56 Fansipan).

banh-mi_vf

Vous avez visité Sapa? Quels sont vos trouvailles ou vos coups de cœur gourmands? Indiquez-les dans les commentaires pour bonifier l’article!

Si vous n’y êtes pas encore allé, voici quelques photos supplémentaires pour vous mettre en appétit pour cette région du Vietnam qui vaut le détour!

rizieres-14_vf

rizieres10_vf

riziere8_v8riziere-20_vf

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

rizieres-21_vfsapa_vf

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Julie Aubé

Prenez le champ avec moi pour rencontrer des producteurs et artisans passionnés, découvrir des saveurs extraordinaires et vous délier les jambes en parcourant les territoires gourmands du Québec et d’ailleurs!
En savoir plus
 

Écrire un commentaire