(2021.03). Depuis un an, on entend beaucoup parler de solidarité. Solidarité avec envers les aînés, envers le personnel de la santé, envers les uns les autres. Et c’est tant mieux : parmi les valeurs dont on devrait entendre parler davantage, la solidarité a une place de choix.

Depuis 25 ans, le Réseau des fermiers.ères de famille cultive la solidarité entre les mangeurs et les gens passionnés et passionnants qui nous donnent accès à des paniers bio frais et locaux. 25 ans! En effet, c’est en 1996 que le Réseau a été lancé par Équiterre pour promouvoir l’agriculture soutenue par la communauté (ASC). Il comptait alors 7 fermes participantes qui fournissant 250 familles en légumes.

Et petit réseau est devenu grand.

Des 250 abonnés au départ, le Réseau en comptait déjà 8000 dix ans plus tard. Puis le double lorsqu’on fait un nouveau bond de dix ans dans le temps avec plus de 17 000 abonnés en 2016. Entre 2019 et 2020, une hausse de 46% a été enregistrée pour atteindre pas moins de 28 000 abonnés liés par une savoureuse relation de solidarité avec leur fermier.ère de famille.

L’année 2021 s’annonce spéciale pour le Réseau, qui compte maintenant 145 fermes et qui célèbre son 25e anniversaire! Des noces d’argent entre les mangeurs et leur fermier.ère de famille qui valent tout l’or du monde en termes de proximité alimentaire!

Si vous n’êtes pas tout à fait familier avec l’agriculture soutenue par la communauté, j’ai ai parlé notamment hier à Salut Bonjour et un peu plus tôt en mars sur Terroir et Saveurs.

Pour ses 25 ans, le Réseau entre dans une nouvelle “ère”. D’une part, il a féminisé son nom : il s’appellera désormais le Réseau des fermiers.ères de famille. Et pour cause : environ la moitié des fermiers sont en fait… des fermières! Puis, le Réseau s’offre un cadeau de fête : une toute nouvelle identité visuelle!

C’est avec enthousiasme que j’ai accepté d’enfiler le chapeau de porte-parole des 25 ans du Réseau des fermiers.ères de famille. Célébrer la proximité alimentaire est central dans ma mission, dans mes convictions et dans mes communications. Derrière l’idée de “manger près”, il y a bien sûr la proximité géographique relative à la provenance des aliments, mais aussi la proximité humaine avec les gens qui nous nourrissent, une proximité avec la vraie nature des aliments qui sont peu ou pas transformés, ainsi qu’une proximité avec la Nature, notre milieu de vie commun, à respecter et à garder près de l’esprit et du cœur au quotidien. L’agriculture soutenue par la communauté a cela de fabuleux qu’elle offre une solution d’approvisionnement permettant de “manger près”, dans tous les sens du terme : près de chez soi, près de la Nature, près des aliments et près des gens.

Pour cette année d’anniversaire, le Réseau adopte le thème « s’outiller pour passer à l’action ».
L’action de se trouver un fermier.ère de famille si ce n’est pas déjà fait. Et à l’action de célébrer la proximité de la terre à la table plus souvent, simplement et à l’année. Pour y arriver, il y a plein de trucs, d’inspiration, de réflexions et d’outils à partager. J’en partage d’ailleurs 8 sur le site du Réseau.

Longue vie à la proximité, à la solidarité et à l’agriculture soutenue par la communauté!

Et bon anniversaire au Réseau des fermiers.ères de famille!

Photo : Ariel Tarr, tirée de Mangez local!