salade de roquette à la courge rôtie(2010, novembre). L’autre matin à la radio, un animateur se moquait gentiment des livres «dont vous êtes le héros», disant que lorsqu’il lit un roman c’est pour se faire raconter une histoire, pas pour être obligé de l’inventer lui-même.

Ce soir-là, je recevais mes amies Éli et Chant à souper, avec une recette de poisson accompagnée d’une salade à la courge rôtie que j’avais repérée en flânant sur le site de Josée di Stasio (j’achève avec mes histoires de courge, promis!).

Crayon en main, j’étais sur le point d’écrire les ingrédients à acheter quand je réalise qu’il y a des décisions à prendre : roquette ou cresson? Noisettes ou noix de Grenoble? Parmesan, cheddar fort ou pecorino? Balsamique blanc ou vinaigre de cidre? Romarin ou thym? Aïe. Ce n’était pas une recette, mais 144 recettes si on considère toutes les possibilités. C’était une salade dont vous êtes le héros !

On aime ça ou pas les recettes dont on est le héros? Ça dépend. Parfois, j’ai envie d’être bien guidée. Ou de pouvoir reconstituer exactement les saveurs que l’auteur de la recette a cru intéressant de partager.

Ici, l’élément original de la recette est sans contredit la garniture de courge rôtie. Pour le reste, les «ou» donnent des idées pour décliner la salade selon ses préférences, les spéciaux ou les ingrédients disponibles à la maison. Pourquoi pas! Après tout, une recette c’est un guide, une inspiration, une idée de base à mettre à son goût.

Une garniture de courge rôtie sur votre salade : essayez ça c’est intéressant. Pour le reste, à vous de jouer!

Salade de verdure, parmesan et courge rôtie

Portions : 4

Ingrédients
½ courge musquée pelée, en cubes de 3/4 po
1 filet d’huile d’olive
5 ml (1 c. à thé) d’herbes de Provence ou romarin ou de thym frais haché
Roquette et/ou cresson
Radicchio
Un peu d’oignon rouge tranché, trempé dans l’eau
Huile d’olive extra vierge
Vinaigre de cidre ou balsamique blanc, ou jus de lime
Copeaux de parmesan, de Pecorino ou de cheddar fort (le fromage québécois vieilli que j’ai sous la main)
1 poignée de noisettes ou de noix de Grenoble rôties hachées grossièrement
Sel et poivre du moulin

Préparation

  1. Préchauffer le four à 200°C (400°F).
  2. Déposer les cubes de courge sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin. Huiler et saupoudrer d’herbes de Provence. Saler et poivrer. Bien enrober les morceaux de courge d’huile.
  3. Cuire au four pendant 15 minutes. Retourner et poursuivre la cuisson de 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les cubes soient bien colorés. (Profitez ensuite du four allumé pour rôtir les noix, sous surveillance).
  4. Dans un bol, mélanger la roquette et les feuilles de radicchio déchirées en petits morceaux. Ajouter les tranches d’oignon si désiré. Arroser de vinaigre et d’huile d’olive. Assaisonner et bien mélanger.
  5. Garnir les portions de cubes de courge, de copeaux de parmesan et de noix. Poivrer et servir.

Référence. Recette de Josée di Stasio

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les derniers articles par Julie Aubé (tout voir)