Pesto aux feuilles de céleri-rave

Pesto(2015, octobre). C’est choquant de savoir que 30-50% des aliments produits annuellement à l’échelle de la planète sont gaspillés. Ce n’est pas juste l’aliment qui finit à la poubelle, mais toute l’énergie ayant servi à le produire. Et ce, pendant que les gens qui se couchent le ventre creux se comptent par centaines de millions sur la planète.

Ces données, qui rendent allergique au gaspillage, sont tirées du livre Sauver la planète une bouchée à la fois de Bernard Lavallée, le nutritionniste urbain. Un livre pour lequel je suis fière d’avoir développé quelques recettes « anti-gaspillage », notamment un sirop de cœur de pommes, une croustade aux légumes moches, un potage de pieds de brocolis et un pesto de fanes de carottes. Moins de déchets, plein de saveurs!

Dans la même veine, un tout nouveau livre a attiré mon attention : La cuisine réfléchie – Bien manger sans gaspiller, de Daniel Vézina, aux Éditions La Presse. Pas moins de 150 recettes pour recycler, réutiliser, conserver les aliments et se concocter des festins en valorisant ce qu’on a sous la main. Ça me parle!

livre

Le livre suggère, entre autres, des recettes pour cuisiner les incontournables « restes » de différents moments de l’année, comme les surplus de repas de Noël ou de chocolats de Pâques. Au fil des pages, les idées que j’aime particulièrement sont celles qui permettent de donner vie aux parties d’aliments qu’on jette mécaniquement sans trop réfléchir (ex.: os, pelures, retailles, etc).

En plus de parler des pieds de brocoli et des fanes de carottes, Daniel Vézina suggère des recettes de base pour faire un fumet avec les arêtes de poisson ou un bouillon de légumes avec les pelures de pommes de terre et de carottes. Il propose aussi, par exemple, des chips de têtes de crevettes ou de pelures d’asperges, une sauce à poutine à partir d’une carcasse de poulet rôti, un hors d’œuvre fait d’un surplus de bouilli, un bouillon d’épis de maïs et un pesto de feuilles de céleri-rave.

Je fais du pesto de fanes de carottes… mais de feuilles de céleri-rave!?! Ce légume est si souvent vendu sans ses feuilles que j’avais presque oublié qu’elles existaient!

parties

Ça n’a pas été long que j’ai mis le cap vers le marché pour trouver un céleri-rave AVEC feuilles et essayer le deux-pour-un proposé par Daniel Vézina : pesto + rémoulade. Double yum.

Voici la recette pour le pesto. Pour ses autres idées pour bien manger sans gaspiller, il ne  reste qu’à mettre la main sur le bouquin!

Pesto aux feuilles de céleri-rave de Daniel Vézina

Rendement : environ 4 tasses

pesto verticaleIngrédients
250g (1/2 lb) de feuilles de céleri-rave (les feuilles de 2 bulbes)
250 ml (1 tasse) d’huile d’olive
250 ml (1 tasse) de parmesan râpé
250 ml (1 tasse) de noix de pin (j’ai mis des noix de Grenoble)
4 gousses d’ail, hachées
Sel, au goût

Préparation

  1. Plonger les feuilles de céleri-rave dans une casserole d’eau bouillante salée 1 minute.
  2. À l’aide d’une écumoire, retirer les feuilles de la casserole et les refroidir aussitôt dans un bol d’eau glacée. (Pour conserver leur belle couleur verte, mentionne le chef).
  3. Les essorer en les pressant entre les doigts.
  4. Mettre les feuilles dans le bol du robot culinaire avec le reste des ingrédients et mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture homogène, mais légèrement granuleuse.
  5. Verser le pesto dans des pots de 250 ml (1 tasse). Conserver au réfrigérateur ou congeler.

Référence. La cuisine réfléchie – bien manger sans gaspiller, de Daniel Vézina, Éditions La Presse, 2015.

Enregistrer

Enregistrer

Julie Aubé

Prenez le champ avec moi pour rencontrer des producteurs et artisans passionnés, découvrir des saveurs extraordinaires et vous délier les jambes en parcourant les territoires gourmands du Québec et d’ailleurs!
En savoir plus
 

Écrire un commentaire