(2021.08). Début août, c’est ce moment de l’année où j’enfile mon chapeau de porte-parole de la Semaine québécoise des marchés publics!

Je célèbre les marchés et l’ensemble des circuits courts d’approvisionnement à l’année longue, mais la Semaine québécoise des marchés publics demeure une occasion hors paire de mettre la lumière sur le caractère festif, nourrissant et rassembleur de nos marchés publics, partout en province.

C’est une occasion de rappeler qu’on a la chance d’avoir plus de 160 marchés publics partout sur le territoire québécois, et de souligner notre gratitude envers les agriculteurs et artisans gourmands qui se rassemblent afin de nous donner accès à tant de saveurs de qualité et de proximité. C’est important d’en parler toute l’année, mais durant la Semaine québécoise des marchés publics qui se déroule en plein coeur de la saison d’abondance (cette année du 5 au 15 août), les occasions d’en parler se multiplient et je m’en réjouis.

S’inspirer à cuisiner ce qu’offrent les marchés
Le thème de la 13 édition de la Semaine québécoise des marchés publics est la créativité, dans le sens d’être créatifs pour concocter nos repas d’été à partir de ce qu’on trouve sur les marchés.

On peut très bien aller dans un supermarché avec une idée précise des recettes qu’on veut préparer : on sait qu’il y a de tout en tout temps. Au marché, c’est un peu différent, parce que les produits suivent les saisons et les récoltes, les producteurs présents peuvent changer dans certains marchés au fil des semaines, et ils ne sont pas les mêmes d’un marché à l’autre. Et ça fait partie de ce qu’on aime tant des marchés : cette connexion naturelle aux différents moments de la saison et aux identités culinaires régionales! Or, pour profiter pleinement de ce que les marchés ont à nous offrir, c’est intéressant d’adapter son approche. C’est tout simple : au marché, on choisit d’abord les produits qui nous inspirent, et à partir de ces produits on trouve ensuite nos idées de repas.

En pleine saison d’abondance, ce ne sont pas les choix qui manquent pour stimuler notre créativité : légumes, fruits, herbes, viandes d’éleveurs locaux, miels, sirop d’érable et selon les marchés, pain artisanal, fromage fermier, œufs, petits pots, produits cuisinés, et j’en passe! On voit bien qu’il y a en masse de choix de produits – ayant en prime des visages, des histoires, des anecdotes, des conseils culinaires et des sourires! –  pour que se tricotent dans nos têtes de gourmands plein d’idées de repas.

5 idées-recettes inspirées du marché
Cette année, on profite de la Semaine québécoise des marchés publics pour illustrer qu’il est possible de faire des marchés un lieu d’approvisionnement important. Pour rendre ça bien concret, j’ai accepté de relever 5 « défis créativité » : en gros, on m’a présenté des « situations repas » avant d’aller au marché, et ce sont les produits dénichés sur place qui m’ont inspiré les recettes que j’ai préparées et qui seront partagées tout au long de la semaine sur le site et les réseaux de l’Association des marchés publics du Québec.

Que vous ayez un marché public dans votre quartier ou dans votre village, sur la route de vos vacances ou sur le chemin de retour du travail, l’invitation est lancée à planifier non pas vos recettes précises, mais à planifier simplement vos visites au marché. Puis à vous inspirer des produits que vous y trouverez pour décider ce qui sera au menu!

Place à la 13 édition de la Semaine québécoise des marchés publics, place à la créativité!

**

ps: Tout au long de l’année 2021, je suis également porte-parole du 25e anniversaire du Réseau des fermiers.ères de famille. Les marchés publics et l’agriculture soutenue par la communauté se rejoignent évidemment autour de l’invitation à inviter proximité et solidarité à son approvisionnement et à sa table! Voici une liste dans laquelle les deux circuits courts se rencontrent, soit celles des fermiers.ères de familles qui tiennent kiosques dans différents marchés publics!

Photo : Daphné Caron

Les derniers articles par Julie Aubé (tout voir)